adrénaline

adrénaline

adrénaline [ adrenalin ] n. f.
• 1902; angl. adrenalin (1901), de ad- (cf. 1. a-) et renal « du rein »
Hormone sécrétée essentiellement par la glande médullosurrénale, très importante dans le fonctionnement du système nerveux sympathique et dans la réponse de l'organisme à diverses agressions ( stress). Décharge d'adrénaline consécutive à une émotion. « ce choc au cœur, l'adrénaline lâchée d'un coup, une vague électrique qui vient buter au bout des doigts et paralyse la gorge » (M. Darrieussecq). Fig. Poussée d'adrénaline : emportement, vive réaction.

adrénaline nom féminin (américain adrenalin, du latin ad, auprès de, et renalis, des reins) Substance jouant un rôle d'hormone et de neurotransmetteur, sécrétée par les nerfs végétatifs sympathiques et surtout par la glande médullosurrénale. (L'adrénaline accélère le rythme cardiaque, augmente la pression artérielle, dilate les bronches et les pupilles, élève la glycémie.) ● adrénaline (expressions) nom féminin (américain adrenalin, du latin ad, auprès de, et renalis, des reins) Familier. Avoir une poussée d'adrénaline, avoir un brusque accès de colère.

adrénaline
n. f. BIOCHIM Hormone sécrétée par la médullosurrénale, qui a une action semblable à celle qui résulte d'une stimulation sympathique.
Encycl. Son action permet à l'organisme de s'adapter à des agressions extérieures. Elle accélère le rythme cardiaque, contracte les vaisseaux, augmente la tension artérielle, provoque la libération de sucre par le foie, contracte les musculatures intestinale et bronchique.

ADRÉNALINE, subst. fém.
BIOCHIM., ENDOCRINOLOGIE, MÉD. Hormone sécrétée par la glande médullo-surrénale et les terminaisons nerveuses du sympathique, extraite des glandes surrénales du bœuf et du cheval ou préparée par synthèse en vue d'usages thérapeutiques :
1. Le principe actif des surrénales, l'adrénaline, a été découvert en 1901, en Amérique, par un chimiste japonais, Takamine.
J. GODLEWSKI ds (F. Widal, J.-P. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 8, 1920-1924, p. 368).
2. Les glandes, telles que la thyroïde, la surrénale, le pancréas, synthétisent, en utilisant les substances contenues dans le plasma sanguin, des corps nouveaux, la thyroxine, l'adrénaline, l'insuline.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 101.
3. Quand on provoque le sentiment de la peur chez un chat, ainsi que l'a fait Cannon dans une expérience célèbre, les vaisseaux des glandes surrénales se dilatent, les glandes secrètent de l'adrénaline, l'adrénaline augmente la pression sanguine et la rapidité de la circulation, et met tout l'organisme en état d'activité pour l'attaque ou la défense.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935 p. 171.
4. Le cœur, par exemple, est soumis à une action double : d'une part, il reçoit des fibres sympathiques qui, par l'intermédiaire de l'adrénaline, tendent à accélérer son rythme; d'autre part, il est innervé par le nerf vague, qui par l'intermédiaire de l'acétylcholine, tend à le modérer.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 55.
5. Les surrénales sont surtout connues des psychologues par les travaux de Cannon, qui a décelé pendant les émotions-chocs des décharges d'adrénaline liées à l'instabilité sympathique.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 170.
6. ... il l'enfonça [l'aiguille] entre deux côtes, d'un seul coup, la plongea jusque dans le cœur de l'enfant. Puis, du pouce, il appuya sur le pilon de verre, expulsa l'adrénaline de la seringue, ôta d'un geste droit la longue aiguille, en examina la pointe, reprit son stéthoscope, attendit.
M. DRUON, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 86.
Adrénaline synthétique (Lar. 20e), Adrénaline de synthèse (Pt ROB.).
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — [1901 d'apr. Lar. Lang. fr.; 1902 d'apr. Pt. ROB., mais sans réf.] 1904 méd. (Cr. Soc. de biol. Paris, juillet 1904, IVi, 800 d'apr. Index Medicus :Phénomènes d'accoutumance du cœur du chat à l'adrénaline).
Empr. à l'anglo-amér. adrenalin (préf. ad- adj. renal « du rein » et suff. -in), attesté dep. 1901, date de sa découverte (Amer. Journal Physiol. V. 457 ds NED suppl. s.v. :The most important contribution to our knowledge of the active principle of the suprarenal gland... is from Dr Jokichi Takamine who has isolated the blood-pressure-raising principle of the gland in a stable and pure crystalline form... To this body... he has given the name « Adrenalin »).
STAT. — Fréq. abs. litt. :22.
BBG. — BÉL. 1957. — Biol. 1970. — FROMH.-KING 1968. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — GRAND. 1962. — HUSSON 1970. — Lar. méd. 1970. — PIÉRON 1963. — UV.-CHAPMAN 1956.

adrénaline [adʀenalin] n. f.
ÉTYM. Déb. XXe; angl. adrenalin, 1901; de ad (→ 1. a-), et ren « rein ».
Méd., biochim. Hormone sécrétée essentiellement par la glande médullo-surrénale, qui agit comme vasoconstricteur sur la circulation périphérique, comme régulateur de la musculature lisse (action comparable à celle de l'excitation du système orthosympathique) et comme hormone d'urgence dans diverses agressions ( Stress). || « L'adrénaline jouit de propriétés vaso-constrictrices et hypertensives » (Binet). || Les émotions violentes (peur, colère…) s'accompagnent d'une décharge d'adrénaline.
0 Darteau était hypertendu, se surmenait, ne suivait aucun régime, persuadé que son tempérament exceptionnel le rendait invulnérable à la maladie. C'était par amitié beaucoup plus que par nécessité qu'il voyait Firtel qui essayait de le sermonner. « Te rends-tu compte que chaque colère que tu piques, c'est l'injection d'adrénaline qui peut très bien provoquer un infarctus ? »
R. Floriot, La vérité tient à un fil, p. 97.
tableau Noms de remèdes.
Fig. Poussée d'adrénaline : brusque manifestation d'une émotion (colère, peur, stress).
DÉR. et COMP. Adrénalinémie, adrénalinique. — V. Adréno-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adrenaline — студийный альбом Deftones Дата выпуска 3 октября 1995 Записан …   Википедия

  • Adrenaline — Saltar a navegación, búsqueda Adrenaline Álbum de Deftones Publicación 3 de octubre de 1995 Grabación julio / a …   Wikipedia Español

  • adrenaline — n. 1. . Syn: epinephrine, adrenalin [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • adrenaline — (n.) also Adrenalin (trademark name), coined 1901 by Japanese chemist Jokichi Takamine (1853 1922), who discovered it, from Mod.L. adrenal (see ADRENAL (Cf. adrenal)) + chemical suffix INE (Cf. ine) (2). Adrenaline rush was in use c.1970 …   Etymology dictionary

  • Adrenaline — Ad*re nal*ine, n. Also Adrenalin Ad*re nal*in (Physiol. Chem.) a hormone secreted by the adrenal medulla that acts as a powerful stimulant in reponse to fear or stress; it stimulates autonomic nerve action. It can be obtained as a crystalline… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Adrénaline — Pour les articles homonymes, voir Adrénaline (homonymie). Adrénaline …   Wikipédia en Français

  • Adrenaline — A substance produced by the medulla (inside) of the adrenal gland, adrenaline (the official name in the British Pharmacopoeia) is synonymous with epinephrine. Technically speaking, adrenaline is a sympathomimetic catecholamine. It causes… …   Medical dictionary

  • Adrenaline — Filmdaten Deutscher Titel Adrenaline Produktionsland USA …   Deutsch Wikipedia

  • Adrenaline — Pour les articles homonymes, voir Adrénaline (homonymie). Adrenaline est le premier album studio du groupe de metal Deftones, sorti le 1er octobre 1995 sur le label Maverick Records. Avec l album éponyme de Korn, il contribua à la popularisation… …   Wikipédia en Français

  • adrenaline — [20] The hormone adrenaline is secreted by glands just above the kidneys. From their position these are called the ‘adrenal glands’ [19], a term based on Latin rēnes ‘kidney’, which has also given English renal [17] and (via Old French) the now… …   The Hutchinson dictionary of word origins

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”